Peuples et nations

Frank Paul Jones: traquer Janet Jackson et Bush 41

Frank Paul Jones: traquer Janet Jackson et Bush 41


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'article suivant sur Frank Paul Jones est un extrait de Chasse au président de Mel Ayton: Menaces, complots et tentatives d'assassinat - du FDR à Obama.


En 1992, Frank Paul Jones, un homme de trente-trois ans qui souffrait d'un trouble bipolaire, était devenu obsédé par la sœur de la chanteuse Michael Jackson, Janet Jackson, et croyait qu'il était marié avec elle. Jones, qui a bizarrement affirmé qu'il était le fils du patron de la mafia mob John Gotti, a déclaré qu'il avait droit à la moitié de la succession de Michael et qu'il tuerait le chanteur. Mais la menace était apparemment une ruse pour attirer l'attention de Janet Jackson. Jones avait également des antécédents de menaces de mort contre le président et avait été arrêté à plusieurs reprises à l'extérieur de la Maison Blanche.

Jones a écrit des dizaines de lettres de menaces à, entre autres, son ex-épouse et chanteur Michael Jackson. En l'absence de réponse à ses lettres de Jackson, il a menacé de tuer le président George H.W. Buisson. Dans une lettre du 18 mai au Nouveau York du quotidien Nouvelles, a-t-il écrit: «J'ai décidé d'aller au FBI aujourd'hui, si cela ne fonctionne pas, j'irai à la CIA, au renseignement militaire jusqu'au président des États-Unis d'Amérique et si la chaîne de commandement ne fonctionne pas. travail, je vais recourir à la violence, pour attirer l'attention sur mon problème. Je vais commettre un meurtre de masse lors d'un concert de Michael Jackson si nécessaire, dans une tentative d'assassiner Michael, et ensuite vous devrez régler mon problème aux yeux du public. »

Dans une autre lettre, datée du 21 mai 1992 et envoyée entre autres aux services secrets américains, Jones a écrit: «À toutes les parties concernées, j'espère que vous recevrez cette lettre en bonne santé et de bonne humeur. J'ai décidé cela parce que personne ne me prend au sérieux et je ne peux pas gérer mon état d'esprit que je vais à Washington DC pour menacer de tuer le président des États-Unis, George Bush. S'ils ne m'arrêtent pas ou ne résolvent pas mon problème, je vais tenter de tuer le président George Bush… Je vous mets au défi d'appeler cela un bluff. »Les services secrets et le FBI ont enquêté sur les menaces de Jones. Selon le dossier du FBI, Jones «a été arrêté par les services secrets américains le 22 mai 1992 alors qu'il tentait de pénétrer sur le terrain de la Maison Blanche. Apparemment, c'était un stratagème de Jones pour attirer l'attention sur son «problème» avec Michael Jackson. »Jones n'a pas été poursuivi et il a été libéré même si un agent du FBI, dans une déclaration sous serment, a déclaré

Jones lui avait dit qu'il avait "tenté de tuer le président".

Frank Paul Jones a été arrêté le 22 juin 1992 pour intrusion dans l'allée du complexe de la famille Jackson à Encino, en Californie. En 1992, il a d'abord été jugé incapable de subir son procès, mais après avoir été soigné dans un établissement correctionnel fédéral de Caroline du Nord, les médecins ont jugé qu'il était apte à subir son procès. En 1993, il a été condamné à deux ans de prison pour «envoi d'une communication menaçante», mais aucune accusation n'a été portée concernant les menaces proférées contre le président Bush.



Voir la vidéo: Auburn Coach Wife Kristi Malzahn Agrees with Match & eHarmony: Men are Jerks (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Maccus

    Bravo, votre phrase est brillante

  2. Thierry

    A mon avis, tu fais une erreur. Je peux défendre ma position. Envoyez-moi un e-mail en MP.

  3. Vukus

    C'était très intéressant à lire

  4. Fausar

    C'est une réponse drôle



Écrire un message